Questionnaire de recensement à Paris : comment répondre aux questions ?

Questionnaire de recensement à Paris : comment répondre aux questions ?

Chaque année à Paris comme dans de nombreuses communes de France, le recensement s'effectue auprès de la population française pour comptabiliser la population et recueillir des données qui vont servir à établir des statistiques qui seront par la suite exploitées par l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques).

Qui doit remplir le questionnaire de recensement ?

Le questionnaire recensement ne doit pas être rempli par la totalité de la population chaque année. Les données sont récoltées sur une période s'étalant sur 5 années. Ainsi, chaque année, environ 8 % de la population des villes de plus de 10 000 habitants est recensée au hasard. Le recensement s'effectue également auprès de communes de moins de 10 000 habitants (en 2022 on en comptait 7 000).

Est-ce obligatoire de remplir le questionnaire de recensement ?

D'après la loi, remplir le questionnaire de recensement est obligatoire sous peine de mise en demeure. Une amende pouvant aller jusqu'à 25 000 € peut être infligée à toutes les personnes récalcitrantes. Pour faciliter le remplissage du questionnaire de recensement, le recensement sur internet a été mis en place. Il permet aux personnes concernées de le compléter en ligne. Si les personnes préfèrent remplir le questionnaire, les agents recenseurs leur remettent un formulaire et conviennent d'un rendez-vous pour venir le récupérer.

Le recensement garantit-il la confidentialité des informations ?

Le recensement population peut amener à se poser la question de savoir si les données recueillies par l'INSEE auprès de la population sont sûres. Théoriquement, les réponses aux questions sont confidentielles et chaque agent recenseur est tenu au secret professionnel concernant les données qui remplissent le formulaire. Les procédures mises en place par l'INSEE répondent à des normes approuvées par la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) chargé de la protection des données concernant les individus. Par ailleurs, l'exploitation de ces informations ne peut être exploitée que par ce seul organisme qui doit garantir l'anonymat des personnes qui le complètent. Ces informations ne peuvent en aucun cas être fournies à des organismes administratifs comme les impôts ou le Fisc. Afin de garantir que les informations transmises ne soient pas exploitées plusieurs fois, il est obligatoire de mentionner son nom de famille ainsi que son prénom et son adresse de résidence.

Bien que la CNIL et l'INSEE garantissent la confidentialité des données, rien n'empêche de penser que nul n'est à l'abri qu'un agent recenseur ne dérobe les éléments fournis sur un formulaire pour en exploiter les réponses des habitants. À ce titre, internet apparaît comme une solution plus sécurisée que les questionnaires papier.

À quoi servent les données récoltées dans les questionnaires ?

Comme nous l'avons vu, à la question : le recensement est il obligatoire ? La réponse est positive. Le recensement France, s'il relève d'une obligation, répond à une logique qui vise à améliorer les conditions de vie de la population dans chaque commune et dans chaque ville française.

Les données recueillies

Parmi les informations recueillies dans les questionnaires, il va être demandé aux habitants de renseigner :

  • Leur nom de famille
  • Leur lieu de résidence avec le nom de la commune ou de la ville
  • Leur type de logement avec ses caractéristiques.
  • L'emploi qu'ils occupent
  • Le nombre de personnes qui habitent le logement
  • Le nombre de voitures qu'ils possèdent.
  • Etc.

Quantités d'autres questions vont être formulées, auxquelles, les habitants vont devoir apporter des réponses, qui, comme nous allons le voir, sont de premières importances.

L'exploitation des données recueillies

Au terme du recensement de la population, chaque information collectée est ensuite numérisée, conservée et exploitée par l'INSEE qui va se charger d'établir des statistiques. Ces statistiques vont permettre de mieux connaître la population et à terme, des actions pourront être menées par chaque commune et chaque ville, car elles sont transmises aux maires. Une politique en matière de logement ou d'emploi pourra être menée sur la base des connaissances recueillies lors du recensement de la population. En outre, la connaissance du nombre d'habitants va avoir un impact au niveau de la participation de l'État au budget des communes. L'État va également pouvoir mener des campagnes pour développer des infrastructures comme des hôpitaux, des écoles ou des moyens de transport, etc.

 

Le questionnaire de recensement, même s'il donne l'impression d'être intrusif, n'en demeure pas moins essentiel pour l'administration française. Il faut se dire que chaque information fournie va permettre d'améliorer la vie des concitoyens de ce pays. Chaque commune, chaque ville, chaque région, va bénéficier d'une meilleure connaissance de ses administrés et va pouvoir œuvrer pour améliorer leurs conditions de vie du quotidien. Pour préserver vos droits, la CNIL garantit que le remplissage des questionnaires est conforme à la loi. Si vous doutez des recenseurs, le mieux est de vous rendre sur internet et de compléter les documents en ligne. Cette formule a le mérite de vous offrir plus de chances de confidentialité.

Dans la même catégorie