Paris – 11ème arrondissement – La lapine d’Angèle.

Dans les bistrots parfois on croise un chien montant la garde sous le comptoir, plus rarement un chat affalé sur le radiateur, tout ça reste dans la norme. Chez Angèle, au Balto de la rue du faubourg saint Antoine, en plus du matou qui trône sur la caisse il y a une petite lapine qui se balade sous les tables. Attention où vous posez les pieds.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Rue de la bière, rue de Charonne.

C’est au 101 de la rue de Charonne que les frères Debib ont installé leur cave à bière. Dans les 2 boutiques adjacentes plus de 3000 références sont réunies. Vite devenue incontournable la boutique voit défiler des clients venus du monde entier. On y trouve bien sur la bière élue la meilleure du monde, la plus chère du monde et la plus alcoolisée qui tape quand même 65°.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Les voyageurs du temps.

Sortis de nulle part, ces deux personnages identiques semblent égarés dans la rue Vaucouleur. Les bagages et les vêtements laissent supposer qu’ils arrivent directement de la première moitié du 20ème siècle. Une véritable apparition spatio temporelle. Je vous assure, je n’ai pas eu de vision.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Au bar du Balajo.

Le célèbre établissement de la rue de Lappe perpétue la tradition de la fête parisienne. Les noctambules se pressent aux soirées swing et rock and roll régulièrement organisées. Entre deux sessions d’orchestre des performeuses font le show pour faire un peu plus monter la tension. Celle ci magnifique, prend une petite pause au bar en attendant son prochain passage sur scène. Les nuits du Balajo sont toujours très chaudes.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – La ravigote rue de Montreuil.

Deux ans déjà que Christophe a succédé à Pierre. Ce nouveau chef a su faire évoluer la carte en proposant plus de choix mais surtout il a conservé le plat qui a fait le succès de l’établissement. Ce petit restaurant de la rue de Montreuil est devenu un bistrot d’amis. Certains soirs et le samedi des musiciens accompagnent votre repas en chansons. Ambiance assurée.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 5ème arrondissement – Orage sur la rue Mouffetard.

Paris suffoquait depuis deux jours, on attendait la pluie. Soudain le ciel craqua et l’averse bienfaitrice transforma la rue en torrent et les carrefours en mares.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 18ème arrondissement – Porte de Clignancourt – Le Petit Ornano.

C’était un petit bistrot situé juste en bas du boulevard. Les gens pressés passaient devant sans remarquer sa minuscule devanture. Seuls les habitués, pour la plupart voisins fréquentaient l’établissement. Ils venaient surtout pour Denise une formidable grand mère qui passée 80 printemps tenait toujours le comptoir et savait raconter des histoires. Denise est partie, tranquillement, dans son sommeil, et les clients se sentent un peu orphelins.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Gégé le détacheur.

A chaque brocante sur le boulevard Voltaire je ne manque pas de saluer Gérald. Roi des bonimenteurs il sait attirer la foule pour fourguer son détachant naturel à base de saponaire. Le pire, ça marche.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 14ème arrondissement – Léo le libraire de la rue Boulard.

J’aime les livres, les librairies, l’odeur de l’encre et du papier les amoncellements de bouquins, les étals improbables où se mélange le neuf et l’ancien. Les empilements d’ouvrages du sol au plafond comme c’est le cas chez Léo. Spécialiste en livres d’art l’homme, un peu bourru si vous ne lui plaisez pas, peu passer des heures à vous parler littérature et éditions rares. Si le courant passe il vous proposera un café toujours servi dans un mazagran et dégusté sur le seuil de sa boutique. Ce n’est pas que votre hôte vous refuse la visite de la librairie mais c’est qu’il est impossible d’y entrer. Lui seul sait se frayer un chemin dans la ruelle, au milieu des piles qui semblent soutenir le plafond, pour aller quérir le bouquin commander sans risquer de provoquer une catastrophe.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Le vicomte chez Mamy rue Jules Vallès.

C’est toujours un plaisir que de photographier cet étonnant personnage à l’élégance désuète. Il arpente Paris, explore les quartiers, surtout les bistrots puis il disparait pour quelques temps. Si vous avez du temps à perdre, comme moi, écoutez le, il a eu une vie trépidante. Essayez de le trouver en début d’après midi car après son éloquence devient plus difficile…

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

LouiseBrooks theme byThemocracy