Paris – 20ème arrondissement – Retour dans le passé place Gambetta.

Un dimanche ensoleillé de mars les terrasses de la place attirent les badauds en quête des premiers rayons du soleil. Un personnage décalé, vêtu à la mode des nobliaux de la moitié du 18ème siècle, s’installe parmi les consommateurs. Rapidement je lui tire le portrait mais je ne connais pas son histoire.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 20ème arrondissement – Promenade au cimetière.

Un dimanche de février les premiers rayons du soleil réchauffent Paris. Nombreux sont les promeneurs qui viennent profiter de la tranquillité du cimetière du Père Lachaise pour y faire une balade dominicale.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 20ème arrondissement – Pedro et Yarps rue Dénoyez.

Tout le monde connait la rue Dénoyez à Belleville. Haut lieu du street-art parisien elle est toujours en évolution, des fêtes y sont données et les graffeurs se succèdent sur le grand mur jouxtant le bistrot « Aux folies ». Parmi les locataires des boutiques ateliers Pedro est un pionnier. Issu du collectif Zen Copyright depuis 1990 il a été un des premiers à poser ses valises dans la rue. Aujourd’hui l’endroit est menacé par un projet immobilier de la ville de Paris.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Pizzeria rue Jean Pierre Timbaud.

C’est une petite pizzeria située à côté de la maison des Métallos. Une plaque émaillée de station de Métro affiche fièrement l’appartenance du patron à son village de Belleville. Une horloge de gare complète le décor, nous sommes bien à Paris, dans le 11ème arrondissement.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Scooter Indian rue Faidherbe.

Pas peu fier le coker de présenter avec son maître un rare scooter Indian restauré datant de 1949. IL faudra bien qu’il s’habitue le Choco car fidèle à sa passion Philippe Devant chine et dégotte les engins les plus rares.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Cour Debille.

Une impasse qui débouche dans l’avenue Ledru Rollin, tout près de la place Léon Blum, bordée d’immeubles modernes quel intérêt me direz vous? Une fois par mois, l’endroit est fréquenté par des amateurs d’objets et de vêtements vintage. On y trouve de tout, les époques et les styles se mélangent dans un joyeux marché. Cerise sur le gâteau, l’après midi se termine par un concert.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Coin de comptoir.

Bien cachés dans la ville il reste encore quelques petits bistrots sans prétention. Rien à voir avec tous les rades branchouilles qui pullulent dans Paris, ce sont des bistrots d’habitués, de copains. Celui ci situé à l’angle de deux rues du 11ème arrondissement, je l’affectionne particulièrement et c’est pour cette raison que je ne vous livrerai pas son adresse. A toutes les heures de la journée la patronne est disponible pour ses clients. Elle lit les nouvelles à haute voix qui sont automatiquement commentées par des propos rigolards. Bienvenue au royaume des brèves de comptoir.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – La lapine d’Angèle.

Dans les bistrots parfois on croise un chien montant la garde sous le comptoir, plus rarement un chat affalé sur le radiateur, tout ça reste dans la norme. Chez Angèle, au Balto de la rue du faubourg saint Antoine, en plus du matou qui trône sur la caisse il y a une petite lapine qui se balade sous les tables. Attention où vous posez les pieds.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Rue de la bière, rue de Charonne.

C’est au 101 de la rue de Charonne que les frères Debib ont installé leur cave à bière. Dans les 2 boutiques adjacentes plus de 3000 références sont réunies. Vite devenue incontournable la boutique voit défiler des clients venus du monde entier. On y trouve bien sur la bière élue la meilleure du monde, la plus chère du monde et la plus alcoolisée qui tape quand même 65°.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

Paris – 11ème arrondissement – Les voyageurs du temps.

Sortis de nulle part, ces deux personnages identiques semblent égarés dans la rue Vaucouleur. Les bagages et les vêtements laissent supposer qu’ils arrivent directement de la première moitié du 20ème siècle. Une véritable apparition spatio temporelle. Je vous assure, je n’ai pas eu de vision.

gérard Lavalette pour le Piéton de Charonne

LouiseBrooks theme byThemocracy